Un anar à saint-Pol !

Le Temps, 4 février 1894. — Un cordonnier de Saint-Pol-de-Léon, le nommé Nicolas Le Moign connu pour ses opinions anarchistes, vient d'être condamné à un an de prison par le tribunal correctionnel de Morlaix pour outrages et voies de fait sur la personne du commissaire de police de Saint-Pol-de-Léon. Le Moign disait qu'on devrait faire sauter tous les commissariats de police. Il a, du reste, déjà à son passif une vingtaine de condamnations.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site