Un anar à saint-Pol !

Le Temps, 4 février 1894. — Un cordonnier de Saint-Pol-de-Léon, le nommé Nicolas Le Moign connu pour ses opinions anarchistes, vient d'être condamné à un an de prison par le tribunal correctionnel de Morlaix pour outrages et voies de fait sur la personne du commissaire de police de Saint-Pol-de-Léon. Le Moign disait qu'on devrait faire sauter tous les commissariats de police. Il a, du reste, déjà à son passif une vingtaine de condamnations.

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×