Les Tredern

Signalés comme affermant Kerhoant en 1683, ainsi s'établit leur lignée:

 

- Etienne, soi-disant croisé en 1248.

- Jean de Treden, époux de Marguerite Tugdual.

- Guillaume, époux de Jeannette de Kercoent.

- Hervé, dit aussi Pierre, époux en 1481 de Anne de Keroufil, dame de Lézérec et du Vieux Chastel, originaire de Guiclan.

- Guillaume, leur fils, archer en 1503 et 1534, époux de Jeanne de Kerourfil

- Christophe, sieur de Kerourfil, époux de Marguerite de Coanoat. Deux fils :

- I - Guillaume, écuyer, il reconnaît devoir hommage à l'évêque le 24 avril 1641. Epouse de Guillaume, Anne de Kersulguen, noble dame de Trédern baptise François L'Hostis le 15 novembre 1654 en compagnie de François de Kergorlay, vicaire général de Léon. En 1662, dans la chapelle latérale des Trédern, est inhumée Jeanne de Kervern, dame de la Tour-Méan, morte au presbytère du recteur Le Ny dont elle est la parente. Guillaume eut sans doute une autre épouse que Anne de Kersulguen, Marie Le Boutouillic, dite encore Boutouiller, qui lui donna Marc, époux de Jeanne de Kerret et deux filles, Mme de Kersainguilly et Mme de Kerhoant. Le 10 décembre 1643, Jeanne de Keraet, dame de Trédern, est inhumée aux Carmes. Elle lui a donné trois fils :

- Paul, écuyer, seigneur du dit lieu en 1698.

- Claude, dont un texte le dit « seigneur dudit lieu, y demeurant à Plougoulm, faisant pour Valentin, seigneur de Commore, prêtre, demeurant à Crozon et pour

- Gabriel, seigneur de Lézérec, son frère, époux Perrine Lambzre et Claude, fils mineur de feu Gabriel, seigneur de Lézérec, frère de Paul.

 

-II- Hervé, époux de Barbe Toulgoët, dont :

  • Jean, époux Jeanne Quintin, dont :

  • Hervé, seigneur de Kerskao, demeurant à Morlaix, «mort noble», déclaré d’ancienne extraction le 29 juillet 1669...

 

 

On note ensuite1:

 

Jacques Jean, seigneur dudit lieu de Trédern, est conseiller du Roi, bailli et lieutenant général de Léon en 1727, siégeant à Lesneven en 1735.

Jacques Etienne, comte de Trédern, vit en 1769 au manoir du même nom en compagnie de sa seconde épouse, Anne Hyacinthe de Marigo, décédée le 7 novembre 1810. La famille Burel acquit la maison au XIXe. Mort le 16 mars 1807, Jacques Etienne avait épousé en première noce la Dame Letang du Rusquet. Il eut

- Joseph, qui émigra comme le suivant. En 1740, il est régisseur de la ferme et des terres de la seigneurie de Crozon.

- Louis Anne né le 7 août 1769.

- Anne Aimée, née le 20 février 1766, mariée à Jean Antoine de Chalus.

- Sébastien Joseph Marie, né le 21 janvier 1774.

- Bertrand.

- Zacharie, né le 18 octobre 1780.

- Hyacinthe Anne, né le 11 mai 1775.

- Jacques mort le 3 juin 1813.

- Marie Joseph, morte le 24 août 1793, épouse Kergariou.

Le 15 thermidor de l'an IV, les biens de Trédern et de sa seconde épouse font apparaître Pennannru, un François Le Pape tenancier de Kersaudy, un J. Roll à Creac'h-an-Gall, Alain Godec à Trédern et bois, Vincent Charles à Lezerec, Marie Jacq à Kergasson, René Ollivier à Keromnès et Menguer, Ollivier Faujour à Kervelegan, le veuve de Paul Brezel à Mesmeur, Le Petit Gref, un moulin à Trefles du nom de Testapoir?, deux parcs à Sibiril et bien d'autres biens. L'épouse à sur Plougoulm Ramblouch, bois, taillis et moulin tenu par Yves Paugam...

Fiacre Trédern, mort à Saint-Melaine le 21 avril 1646.

 Sont issus du manoir de Lézérec:

 Claude de Trédern, sieur de Lézérec, vit au manoir du même nom au XVIIe en compagnie de sa femme, Jeanne Gourio. Leur succède leur fils Hamon-Jean de Trédern, sieur de Lézérec. Puis Joseph de Trédern, époux de Péronelle Tanniou.

En 1740, l'écuyer Louis Marie de Trédern, seigneur de Lézérec, est avocat à la cour de Quimper et l'époux de Jeanne Urbanne de Kerguelen.

Du manoir de Trédern sera issu un lieutenant général du Léon, en 1727. De celui de Lézérec sont originaires d'aussi érudits qu'aventureux personnage. Jean Louis Trédern de Lézérec, né à Quimper en 1742, lieutenant de vaisseau, chevalier de Saint-Louis au début de la guerre d'Amérique, sera nommé capitaine et chevalier de Cincinnatti pour sa brillante conduite à bord du vaisseau La Bretagne et La ville de Paris. Retraité en 1785, il sera directeur de l'académie royale de la marine et l'auteur de plusieurs traités de mécanique et d'algèbre. Emigré sous la révolution, il revient à Quimper en 1802 où il meurt cinq à sept ans plus tard.

Louis Sébastien Marie de Trédern de Lézérec, fils du précédent, né à Brest en 1760, a émigré avec son père en Estonie et reviendra également à Quimper. Il étudia la médecine à Wurtzburg puis Iena et signa des ouvrages sur l'embryologie. La famille compte encore un major de vaisseau fusillé à Quiberon en 1795. On donne encore un officier au siège d'Arras, mort à Rennes en 1883.

On note enfin qu'en 1664, Yvon Rouallec fit une fondation à l'église de deux services par an moyennant quatre parcelles de terres. Trois furent vendues au seigneur de Trédern qui les céda lui même à Yvon Le Lez, de Prat-Béat, lequel les offrit au Rosaire et à St-Coulm. Confisquées à la révolution, elles furent ensuite cédées à la fabrique. Anne de Trédern se maria à Théophile de Kermaeret, dont le château de Fouesnant accueillit souvent le président Pompidou. Leur petite fille, Anne Mesmeur, en religion sœur Anne de Jésus, est l'auteur de cantiques et d'une Istor Breiz.

 1 Sous le cote 1 Q 3312, on trouvera un dossier sur Aimé de Trédern, officier de Marine et son cadet, lieutenant de vaisseau. Les biens des Tredern sous la Révolution sont sus la cote 1 Q 3313. A la cote B 13333 est évoqué un procès entre Claude de Tredern, sieur de Lézérec et autres concernant une pension alimentaire pour Marie Gourio en date du 28 octobre 1688.

 

Cette famille tire son nom de la terre et seigneurie de Trédern, en Plougoulm, près Saint-Pot'-de Léon (Finistère), dont les seigneurs sont cités dès XIIe siècle.
 
La filiation suivie ne s'établit que depuis Hervé, sgr de Trédern, vraisemblablement fils de Guillaume, et de Jeannette de Kercoent, et petit-fils de Jean etdeMargnerite Tugduat, qui
forma le premier degré, prouvé lors de la maintenue de 1669 et qui épousa Anne de Kerourfil, dont

IV. Guillaume de Trédern, sgr de Trédern, marié à Jeanne de Kerourfil, dont

V. Christophe de Trédern, sgr de Trédern, vivant encore en 1600, et marié, vers 1545 à Marguerite Coatnout, dont 1° Guillaume, qui suit ; 2° Hervé, père, d'un fils, Hervé, maintenu noble le 19 juillet 1669.

VI Guillaume de Trédern, sgr de Lezerec, marié à Marie Boutouller, dont un fils, qui suit, et deux filles, Mmes de Kersaintgilly et de Kercoent.

VII. Marc de Trédern, sgr de Trédern, marié à Jeanne de Kerret, dont entre autres enfants 1° Guillaume, qui suit : 2° Gabriel, dont le fils Claude fut maintenu noble le 5 juin 1669.

VIII. Guillaume de Trédern, sgr de Trédern, épousa, vers 1624, Françoise de Kergorlay, dont huit enfants, maintenus, en 1669, avec leurs cousins, entre autres Paul, qui suit et a continué la postérité.

IX. Paul deTrédern sr de Cornunon, fils du précédent, épousa à Crozon, le 11 août i646, Renée de Kerguisiau,  dont un fils qui suit ; 2°Francoise-Angélie de Carné, + en novembre 1725, sans postérité.

X. Joseph de Trédern, sgr de Kerbiriou, épousa, le 3 janvier 1690, Péronlle Taniou, dont trois fils

(du 1er lit)  1) Joseph qui suit.
2° Lonis-Marcel, sgr de Lezerec, marié à Jeanne-Urbanne de Kerquelen de Kermatheano, dont

a) Jean-Louis, lientenant de vaisseau, chevalier de Saint-Louis, ne à Quimper le 23 janvier 1742, + le 27 juin 1807, marié, en 1777, à Louise-Marguerite-Symphnrose Bigot de Morognes, dont: Achille, sans alliance, et Antoinette-Louise-Marie-Agtaé, mariée, le 11 mai 1808, à Pierre Le Coroller de la Vieuville;


3° Henriette-Jean-Baptiste, mariée à François-Léopold de Brossard, brigadier des gardes du roi;


b) Guillaume, major des vaisseaux du roi, fusillé à Quiberon en 1795.

3° Philippe, prêtre, recteur, d'Erquibien.

XI. Joseph de Trédern. sgr de Kerbiriou. épousa, le 13 février 1727, Etiennette du Mans, fille deNicolas-Michel, lieutenant général de la prévôté du roi. à Chàteaulin et de Martine
Coustard, dont 1° Jacques-Etienne, qui suit; 2' Louis-Joseph, auteur de la branche cadette 3° Jean-Baptiste, ° en 1748, sans alliance.

XII. Jacqnes-Etienne de Trédern, dit le comte de Trédern, sgr de Kerbiriou, se maria deux fois 1) en 1758, à Marie-Joseph de Lestang du Rusquec, fille d'Ambroise-Marie. et de Mme du Dresnay, dont une fille 2)  vers 1763, à Anne-Hyacinthe de Marigo de Keramel, dont neuf autres enfants

(du 1er lit)  1' Marie-Josephe-Michelle-Marguerite, mariée à Saint-Pol-de-Léon, le 19 mars 1765, à Thibault-René de Kergariou-Locmaria, capitaine des vaisseaux du roi
[du 2e lit),  2° Vincent-Joseph, sans alliance ;

Louis-Anne, capitaine de frégate, chevalier de- Saint-Louis, né à Saint-Pol-de-Léon, le 7 août 1765, marié, en )80t. à Reine-Joseph de Guernisac, dont une fille Françoise-Nathalie-Hyacinthe, mariée à Quimper, le 27 février 1832, à Louis de Legge;

 

4) Joseph-Jacques-Etienne né le 5 octobre 1766, sans alliance ;

5) Jacques-Etienne, chevalier de Saint-Louis. né le 19 août 1768, + !e 4 juin 1813, marié a Marie-Anne Furic du Leygnon, alias du Stang, dont deux fils  a) Etienne-Dèsiré-Marie, employé des contributions, né à Scaer, le 16 août 1802, + à Saint-Brieuc le 15 mars 1888, marié à Lamballe, le 14 février 1849. à Victoire-Pelagie-Alexandrine de la Motte de Guyomarais, sans postérité;

b) Félix-Adolphe, né en 1804, t à Rennes le 11 mars 1886, marié à Marie-Elisa-Antoinette de Fouetter de Carheil, sans postérité;

6) Sëbastien-Joseph-Marie, officier, chevalier de Saint-Louis, né le 21 janvier 1774, + sans alliance;
7) Bertrand-Thomas, né le 12 août 177'7, sans alliance ;
8) Zacharie-Joachim-Joseph, qui suivra ;

9) Anne-Aimée, mariée a Quimper, le 1er janvier 1798, a Jean-Antoine-Louis-Marie de Chalus ;

10° Hyacinthe-Jeanne Joseph, mariée, le 26 décembre 1809, à Désiré-Théodore-Thëophile Chauveau de Kernaëret, ollicier d'artillerie.

XIII. Zacharie-Joachim-Josephe de Trédern, né à Saint-Pol-de-Lëon, le 18 octobre 1780, + à  Quimper le 24 septemdre 1850 ; épousa Marie-Euphrasie de Silgny, + Quimper, le 10 octobre 1864, fille de Toussaint-Marie-François, et d'Angélique-Marie-Suzanne Couen de Saint-Luc, dont

1° Toussaint-Marie-Gabriel, lieutenaut de vaisseau, né en 1810, + à Qnimper le 22 janvier 1852, marié, le 19 avril 1847, à Eutalie Pauline-Marie de Launay, + à Gueméne-sur-Scorf, en 1903, sans postérité ;

2° Albert, né le 11 avril 1821, + à Quimper le 29 décembre 1857, mariée à Léocadie de Launay, dont plusieurs enfants, morts jeunes ;

3° Thaïs-Louise-Marie, + à Quimper le 25 août 1884; mariée,en 1834, a son oncle, Toussaint de Silguy ;

4° Félicie-Marie-Anastasie, née en 1811, mariée a Louis-Marie de Gouzillon de Kermeno, conducteur des ponts et chaussées ;

5°  Clotilde, + le 17 août 1837, et Marie, sans alliance.

BRANCHE CADETTE

XII bis. Louis-Joseph de Trédern, capitaine au régiment de Picardie, chevalier de Saint Louis,né à Crozon, en février 1736, épousa a Fercé, le 5 août 1766, Marie-Anne-Agathe Massart de la Raimhandière, + à Rennes, le 16 décembre 1804, fille de Jean-François, et de Marguerite-Françoise Ducrllier, dont six enfants

1° Louis-Marie-Joseph,qui suit ;

2° René-Fidèle-Amant-Constant-Désiré, né à Thoury le 9 février 1775 ;

3" Joseph, né en 1782, + le 16 juin 1784 ;

4° Marguerite-Joséphine-Madeleine. mariée à Rennes, le 29 juin 1802, à Auguste-Jean de Foucber de Carhot ;

5° Elisabeth-Louise-Philiberte-Toussainte, née )e 30 juin 1770, sans alliance;

6* Rose-Joséphine-Charotte, morte sans alliance.


XIII. Louis-Marie-Joseph de Trédern, sous-lieutenant au régiment de Poitou (1788), capitaine (1815), chevalier de Saint-Louis, né à Thouric le 23 novembre 1771, + à Rennes le
9 avril 1861, épousa à Lamballe, le 13 avri) 1801, Judic-Françoise Le Corgne de Launay, fille de Louis-Jean-François, et de Judic de Langle de Beaumanoir, dont treize enfants

1° Louis-Dësiré.Bonaventure, capitaine d'infanterie, député d'Ile et-Vilaine (1848), né à Rennes ]e 12 juillet 1805, + à Rennes te 2 avril 1883. marié a Rennes, le 24 juin 1833, à Adëfaïde-Marie-Rosalie du Bobéril,  + 8 février 1836, dont deux enfants:

a) Louis-René-Marie, né à Rennes le 15 mars 1835, sans alliance;

b) Julie-Marie Adèle, mariée a Rennes, le 26 mai 1857, à Gaston-Armand Robert Tripier de Lozé ;

2° Augustin-Marie, née le 17 décembre et + le 1er octobre 1809 ;

3° Henri-Marie-Joseph, qui suit ;

4° Paul-Louis-Augustin, + en 1813 ;
 
5° Bertrand, né en 1819, ° en 1823 ;

6° Judic-Louise-Hilaire, née en 1802, + en 1826, sans alliance ;

7' Joséphine Louise-Apolline, mariée à Rennes, le 27 avril 1835, a Fidele-Louis-Francois-Marie Rolland de Rengervé ;

8° Otympe-Joséphine, religieuse de Saint-Vincent de Paul, née le 6 mai 1804 :

9° Adélaïde-Marie-Prosper, née en 1806, + en 1843 sans alliance

10° Adamine-Félicité, née en 1810, + à Angers le 21 décembre 1896, mariée à son cousin, Joseph-Hyacinthe-Marie Chauveau de Kernaëret ;

11° Alexandrine-Louise-Augustine, née en 1811, + en 1813 ;

12° Marie-Thérèse-Louise, religieuse, née en 1816.

13° Nathalie, née en 1817, + en 1818.

XIV. Henri-Marie-Joseph de Trédern, officier d'infanterie. maire de Saint-Martin-du-Bois (1847-53), né a Rennes le 12 juillet 1812, + en 1867 ; épousa, à Rennes, le 31 janvier 1842, Victoire-Julie-Marie dn Boberil, fille de Rene-Marie-Fortuné, et de Julie de Caradeuc de la Chalotais, dont un fils, qni suit, et Céleste, née en 1845, + le 4 avril 1870. mariée à M. Roux de Reilhac.

XV. Christian-René-Marie de Trédern, dit le vicomte de Trédern, oflicier de mobiles (1870-71), maire de Saint-Martin-du-Bois, né. a éponsé a Paris, le 10 juin 1872, Jeanne-Marte-Eug'énie Say, veuve de Anne Gabriel-Thimoléon-Rotland, marquis de Cossé-Brissac, dont

1° Henri-Amédée-Jean-Marie-Étienne, conseiller général de Maine-et-Loire;

2° Jutiette-Marie-Victorine-Emilie. née en 1873, mariée à Paris, le 30 août 1894, à Marc-Louis Bonin de la Bonninière de Beanmont

3' Jeanne-Marie-Renée, mariée à Paris, le 1er décembre 1891, à Gabriej-Albert-Marie de Sesmaisons.

Echiqueté d'or et de gueules, au franc-canton fascé d'argent ety de gueules de six pièces.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site