Où c'est ?

Il y a 300 lieues et 300 ans entre Saint-Pol et Morlaix.

Proverbe morlaisien.

Kerhoant ! Il n'est pas de nom de ferme plus doux à mon oreille. Ce nom, je l'ai retrouvé écrit sous mille variantes : Kerc'hoant, Kercoënt, Kerc'hoent, Kerc'œnt, Kerc'hoënt, Kerc'oent, Kercouënt, Kerchouënt, Querc'hoënt, Quercoent, Quercohen, Kerouant, Kerhouant, Kerhouent, Kergoant... Et si l'écriture varie, le sens précis aussi.

 

Les gens de Kerhoant se sont toujours disputés sur l'origine du nom de leur ferme. Pour les uns, voilà qui venait de Ker Koant, la maison jolie. La langue léonarde aura adouci l'expression en Kerhoant. Cette version serait alors à rapprocher des Beaumanoir, Beaulieu et autre Belleville.

Les autres préféraient Ker C'Hoant, la maison désirée, rêvée, la maison de l'envie. C'Hoant étant alors entendu comme le verbe anglais to want, vouloir. Mon beau-père aimait répéter ce dicton: "Merc'hed Kerhoant, mad a digas c'hoant!" Les femmes de Kerhoant, bonnes à donner de l'envie.

 


Agrandir le plan

Plutôt descriptifs, les noms de lieu sont rarement inspirés par des sentiments. Alors, tenons-nous en à la maison jolie... Le Kerhoant de Saint-Pol compte au moins trois purs homonymes: celui du bourg de Plouvorn ou subsiste un lavoir à ce nom, une ferme d'Elliant, un lotissement de Penmarc'h. Mais il se trouve foule de variantes en Finistère, deux Kerouhant ici, neuf Kerouant ailleurs... A1 km à l'est du bourg de Fouesnant est l'ancien fief de Kerouant, dit encore Kerhouant en 1962 avec 42 habitants. Il est encore un Kerouant en Ploudaniel, un autre à Taulé, un en Plomeur lié aux terres de Kernuz. Vassal des barons du Pont, Jean, Seigneur de Kerouant et de Kernuz fournit un aveu en 1573. Il existe un Kerhoantiou en Plouénan. Claude de Kercoent de Kergournadeac'h épousa François de Kergroadez en 1621. Il se trouve que, près du manoir de Kervolongar, un grand édifice témoigne de l'importance d'un fief de "Kerohant " avec haute et basse justice. René de Kergroadez, marquis du dit-lieu, y expire en 1666. Il est un Kerohant en Pleyber-Christ. On y signale en 1749 l'existence d'un Yves Caro.

Outre Kerohant en Garlan, on retrouve trois lieux-dits "Kerhouant" en Finistère. Un Kerhouant en Ploumoguer, situé à 2km à l'ouest du bourg et comptant 18 habitants au recensements de 1962. Un Kerhouant encore à 1,8 km au nord du bourg d'Arzano, un autre à Guipavas... Après le nom, le lieu Sur la carte IGN, la position de Kerhoant se définit par quelque chose comme 132-427,5. Le cadastre de 1971 situe le lieu dans la section B1, 46,50. Celui de 1848 vous transporte dans la section H1, "dite de Kermorus", du nom d'un manoir voisin qui fut le berceau des Penfentenyo. Kerhoant est précisément à 2,6 km au sud-ouest de la cathédrale de Saint-Pol de Léon. Nous sommes au cœur de ce que l'on appelait jadis la paroisse de Crucifix-des-champs, l'une des sept formant le Minihy de Léon, le Refuge, avant leur unification en 1720. Une paroisse, sept vicariats Le Minihy, on peut le traduire par le refuge ou encore la maison des moines si l'on considère que Minihy vient de Menech ty. Les sept vicariats de Saint-Pol, trois en ville, quatre à la campagne, étaient les suivants:

- Crucifix devant le trésor, dit encore Crucifix de la ville, quartier entourant la chapelle du Kreisker.

- Saint Jean-Baptiste, quartier de Saint-Yves et de l'hôpital. -Crucifix devant le chœur, dit encore Notre-Dame du Cahel, quartier de la fontaine Paul et de Saint-Michel.

-Toussaint, nord-est de Saint-Pol et Roscoff.

- Saint-Pierre, nord-ouest de Saint-Pol et pourtour de la chapelle Saint-Adrien à Santec.

- Trégondern ou encore Saint-Jean L'Evangéliste avec le bourg de la Madeleine et le port de Pempoul.

- Crucifix des champs, sud-ouest de Saint-Pol. C'est donc le secteur qui nous intéressera plus particulièrement.

A titre d'exemple, en 1698, la paroisse de Crucifix des champs compte 893 habitants répartis entre les terroirs de Lambervez, Kergoff, Meaz an douar, Kerangon, Kellec, Gourivan, Creach Caroff, Crech an lean, Feunteun gwen, Kermascoret, rue Kerdrein, Parc Arment, Kerennec, Meurberc Foenyr, Kerlavan, Kerogou, Lanvallou, Les Carmes, St Sébastien, Streat Glas, Creach an bloas, Mespric, Creach Brignen, Kermerquer, Prat Duf, rue Plouënan, manoir de Coëtlosquet, Gouezou bihan, An Aven, Goarinic, Kerallivin, Lanfennou, Kerlevic, Kerlaven dans les sables, terroir St Michel, Keradennec, Languelloc... Le rectorat du Minihy appartient au chapitre de Léon siégeant en la cathédrale. Les sept vicariats y ont chacun leur autel.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site